Menu

Jour 3 – ESL ESEA Pro League S1 finals

 

 

Jour 3 des ESL ESEA Saison 1 Finales
Aujourd’hui, nous avons eu des matchs totalement intracontinentaux : américains contre
américains, et européens contre européens, amenant de fait une finale, elle, intercontinentale. Nous
avons déjà vu dans cette compétition deux équipes du top européen rentrer chez eux, TSM en poule
éliminatoire, et EnvyUS en quart de finale. Cependant, contrairement aux autres jours, nous avons
eu des résultats cette fois ci plus attendus.

*

Cloud9 vs CLG ( 16/5 – 16/8 )
C’était le premier match de la journée, et il était assez attendu. Les CLG avaient ici la
possibilité de fausser les statistiques en prenant ce bo3 face aux Cloud9. Cependant, le résultat fut
sans pitié. La première map, Cache, prise par l’équipe de Sean ‘seang@res’ Gares, n’aurait jamais du
être jouée. Map forte de ces derniers, le premier side fut implacable, avec un 11 à 4 en faveur de
Cloud9. Sans avoir pu envoyer ces derniers en éco une seule fois, le résultat semblait déjà donné. Et
même si le gunround gagné en second side par ces CLG semblait leur redonner un peu d’espoir, le
forcebuyfist enfonça le premier clou dans leur cercueil, et les rounds suivants ne furent que plus de
pointes plantées dans le bois, amenant un score sans appel de 16 / 5.

 


La deuxième map, Dust2, était autant une erreur stratégique que la première map. Map
plutôt bonne encore une fois des Cloud9, le début du premier side ressemblait déjà à la première
map. Ce n’est qu’après 8 rounds mis en CT que les CLG réussirent à gagner leur premier.
Enchaînant alors pas moins de 6 rounds, il n’en reprirent plus qu’un au 15ième, amenant le score de
9 à 6 en faveur, encore une fois, de l’équipe de Sean ‘seang@res’ Gares. Le gunround était
primordial pour l’équipe de Pujan ‘FNS’ Mehta et il fut gagné, tel que le round suivant. L’espoir était
de nouveau là mais… le round armé ne passa pas, et la chute fut alors inexorable. Avec seulement
deux rounds mis par les CLG en CT, le score fut à nouveau sans pitié, 16/8. Les Cloud9 partent
donc en finale, les CLG à la maison.

*

Fnatic vs Virtus Pro ( 12 / 16 – 16 / 3 – 16 / 9 )
Deuxième match très attendu, et match plutôt serré. On peut dire clairement que les Virtus
Pro ont loupé le coche. Ils pouvaient, et ils se devaient, de gagner. La première map Cache,
d’ailleurs, leur a donné raison. Avec un premier side plus que passable sur leur propre map, en 7 à 8
en faveur des suédois, les VP ne se donnaient pas gagnant. Mais c’était sans compter sur Filip ‘NEO’
Kubski et ses calls. Le gunround, les deux suivants, et le premier round armé fut mis par les
polonais, amenant le score de 11 à 8. Après 4 rounds mis par les CT, les Virtus Pro se ressaisirent et
mirent la première map, leur map, en 16 à 12.

 

Permalien de l'image intégrée
Mais la victoire fut de courte durée. La deuxième map, Overpass, fut un no-match total.
Avec seulement 3 rounds mis sur le premier side, sans avoir pu envoyer ces Fnatic, impériaux, en
éco, la map était déjà presque jouée, avec un score de fin de side clairement en faveur des suédois
avec un 12 à 3. Le massacre fut cependant de courte durée, et le deuxième side se termina en
seulement quatre rounds, mis pas l’équipe de Jesper ‘JW’ Wecksell. Avec un score de 1 à 1, tout se
jouait sur la troisième map, Dust2.
Il faut le dire et le répéter, les Virtus Pro pouvaient le faire, aux vues des derniers résultats,
bons, de leur part, et des problèmes qu’on connu les Fnatic en poule. Cependant, le premier side,
avec les suédois en T, ressembla rapidement à Overpass jouée juste avant. Avec un gunround et ses
deux suivants gagnés par l’équipe de Jesper ‘JW’ Wecksell, cela commençait mal. Grâce cependant
à Filip ‘NEO’ Kubski et à son ace, le round armé fut mis. Le score fut cependant de 1 à 5 avant trois
nouveaux rounds polonais, les amenant à un score de 4 à 5, puis 4 à 11 en faveur des suédois, qui
furent sans pitié envers leurs adversaires. La place en finale semblaient alors jouée, mais le
gunround et ses deux suivants furent alors gagné par les Virtus Pro, avant que leurs espoirs volent
en éclats. Malgré la perte du premier round achat, mais la victoire des deux suivants, l’avantage au
scoreboard paya pour les suédois, amenant rapidement le score de 16 à 9, les envoyant rejoindre
Cloud9 en finale. Les Virtus Pro, malgré leurs performances collectives et individuelles durant toute
la période de cette finale, rentrent chez eux dans le top 3 / 4.

*

Conclusion
Hier, les français s’en allaient. Avant hier, c’était les danois. Aujourd’hui, cependant, Fnatic et
Cloud9 ont montré leur domination et leur envie de gagner ce cashprize de 100.000$. Les deux ont
la rage de vaincre, les deux veulent montrer qu’ils sont les meilleurs. Les Cloud9 se battent pour la
reconnaissance de la qualité de la scène NA, les Fnatic pour convaincre la scène mondiale de la
suprématie de l’Europe. Demain, nous aurons un match très intéressant, un bo5, un choc des
stratégies, un choc des skills individuels et collectifs. Demain, nous aurons un choc des continents.
Veuillez nous excuser pour une erreur hier et aujourd’hui. Après revérification, le Leader In Game
des Counter Logic Gaming est bien Pujan ‘FNS’ Mehta et non pas Stephen ‘reltuC’ Cutler.

Merci au Rédacteur Baron Ryikko pour cette article…..!!

*

Article liés : Phase poulesPhase finalejour-1Jour 2Jour 3Jour4

Laisser un commentaire

  • All streams are currently offline.

Commentaires récents Forum