Menu

Dreamhack Valencia 2015 – Jour 3

valencia 2015Dreamhack Jour 3

Aujourd’hui, il n’y a eu que trois matchs, mais quels matchs ! Natus Vincere face à Team Solomid et Fnatic face à Cloud9 : Ces quatre équipes concourraient pour la finale à 40 000$. Chacune des équipes se sont bien battues, mais les résultats furent des résultats fleuves, tel que vous pourrez le voir par la suite…

Team Solomid vs Natus Vincere ( 6 / 16 – 16 / 5 – 16 / 5 )

Premier match de la demi finale, et seul match de la journée en trois maps, mais elles furent rapides. La première fut Mirage, pick des Natus Vincere qui commencèrent en CT. Ces derniers d’ailleurs débutèrent leur match sur les chapeaux de roues en enchainant les victoires sur les cinq premiers rounds, avant que les Team Solomid réussirent à rentrer au scoreboard. Cependant, cela n’empecha pas les ukrainiens de continuer à remporter round sur round, ne laissant à leurs adversaires aucune chance de répliquer, sauf au 13ième et 14ième round. Le premier side se termina ainsi en 12 à 3 en faveur de l’équipe de Danylo ‘Zeus’ Teslenko, grâce à son quadrakill au 15ième round. Cependant, son équipe perdit le gunround, et le forcebuy suivant, mais accomplit au 3ième round de ce deuxième side un très beau forcebuyfist. Les danois leurs rendirent la pareille au round suivant, mais le scoreboard était bien trop en faveur des ukrainiens, et les trois rounds suivants furent décisif, leurs permettant de remporter la première map, en 16 à 6.

Quadrakill de Zeus ( source : hltv.org )

C’est alors que les choses se gâtèrent pour les Na’Vi. La deuxième map, Train, fut une map à sens unique. Le premier side des TSM, en CT, fut plus que bon. Ils commencèrent par gagner le gunround, et le round suivant. Cependant, les Na’Vi aussitôt égalisèrent. Mais nous étions sur la map des danois, et chacun sait de plus au combien cette map est CT sided. Ces derniers enchaînèrent alors les cinq rounds suivants, sans laisser une chance à ces Na’Vi de répliquer, les laissant à peine planter la bombe deux fois durant ces rounds. Les ukrainiens réussirent à riposter au round 10, pour perdre le suivant et gagner le prochain. Ils finirent par se faire déborder, et le premier side se termina en 11 à 4, en faveur des TSM. Ces derniers, d’ailleurs, n’en avaient pas fini avec leurs adversaires, et gagnèrent tous les rounds du second side, ne laissant à cette équipe de Danylo ‘Zeus’ Teslenko que quelques miettes, sous la forme du premier round armé. Ainsi, après ce score aussi fleuve que le précèdent, en 16 à 5, la troisième map allait être décisive…

Et décisive elle fut. Dust2 ressembla étrangement à la map précédente. Les Natus Vincere commencèrent pas trop mal cependant, gagnant, en étant T, le gunround, ainsi que son suivant. Malgré le forcebuyfist qui les atteint juste après, ils réussirent à remporter le premier round armé. Mais c’est ensuite que les choses se gâtèrent pour l’équipe ukrainienne. En effet, durant les sept rounds suivants, ils ne prirent en tout et pour tout que sept kills, les empêchant bien évidemment de gagner le moindre round. Grâce cependant aux doubles kills d’Edward et de flamie, le 12ième round fut en leur faveur. Mais les danois ripostèrent tout de suite, et le premier side se termina comme sur Train en 11 à 4 en leur faveur. Ils gagnèrent le gunround, ce qui en soit enterrait déjà un peu plus les Na’Vi, mais ils perdirent face au forcebuy du round suivant, qui fut l’ultime round des ukrainiens durant ce match. Durant les quatre derniers rounds du side, de la map et du match, ils ne purent prendre que six kills, les enterrant définitivement. Les Team Solomid partirent ainsi en finale.

Fnatic vs Cloud9 ( 7 / 16 – 19 / 21 )

Deuxième match de ces demi-finale, ces deux équipes auraient très bien pu gagner leur place face aux Team Solomid. La première map, Mirage, pick des Fnatic, montra cependant déjà l’impuissance des suédois face à l’équipe américaine. Commençant en T, ces derniers furent tel les vagues que, malgré les tentatives, le barrage Fnatic ne parvenaient pas à contenir. Remportant le gunround et les cinq rounds suivants, les américains débutaient déjà bien. Malgré leur 7ième round perdu, ils gagnèrent rapidement le premier side, en 9 à 1. Les tentatives de construction de mur face à ces agressions réussirent enfin, pour trois rounds, à tenir du côté des suédois, mais le 14ième et 15ième round leurs fit défaut, notamment grâce à n0thing et son double et triple kill durant ces deux rounds respectivement, permettant aux Cloud9 de finir le premier side en 11 à 4. Ils commencèrent le second side de manière très forte en enchaînant pas moins de quatre round, leurs assurant le draw. Malgré les trois ultimes rounds accordés au Fnatic sur cette map, l’écart au scoreboard était bien trop grand, et le résultat final fut de 16 à 7 en faveur de l’équipe de Sean ‘seang@res’ Gares.

La deuxième map fut beaucoup plus serrée. Train, map forte des Cloud9, avait clairement été étudiée par les Fnatic. Le premier side, en T pour ces derniers, commença difficilement car, malgré le gunround remporté, le forcebuy des américains passa, et leurs permettant ainsi d’enchaîner les deux suivants. Le 5ième round fut donné aux suédois, ce qui n’empêcha pas les Cloud9 d’enchaîner 5 rounds avant d’en trois à nouveaux. Ils terminèrent cependant le side en 10 à 5, score classique de la map. Cependant, c’est ici que l’on voit que les Fnatic ont étudié les agressions américaines. Ils remportèrent ainsi les deux premiers rounds du side, avant de laisser les Cloud9 s’envoler à 13 à 7. Recollant au score de leurs adversaires, en 12 à 13, ils ne purent pas les empêcher de mettre le draw. Cependant, grâce à Olofmeister au 28ième et au 29ième round, les Fnatic se prirent rêver d’un overtime, qu’ils réussirent à obtenir. Après un mr5 haletant, qui se joua jusqu’à la dernière seconde, ils durent jeter l’éponge, permettant à l’équipe de Sean ‘seang@res’ Gares de partir en finale face aux Team Solomid.

Team Solomid vs Cloud9 ( 16 / 14 – 16 / 2 )

Grande finale de la compétition, les deux équipes, qui avaient fait un sans faute durant tout l’évènement, purent enfin se rencontrer. La première map, Cache, map des Cloud9, commença mal pour eux, après qu’ils perdirent les trois premiers rounds. Ils réussirent cependant à recoller au score par la suite, mais sans prendre l’avantage, les Team Solomid s’envolant en 7 à 3. Malgré les deux rounds suivants remportés par les américains, le side fut difficilement gagné par les danois, sans pour autant prendre beaucoup d’avance, le side se finissant en 8 à 7 en leur faveur. Le deuxième side fut composé de trois parties. La première fut l’envolée des TSM, sur les sept premiers rounds, ne perdant que le sixième. La deuxième partie fut la remontée américaine sur les cinq suivants, avant de devoir donner le draw à l’équipe danoise. Mettant le 14ième round du side, tout était encore possible pour un overtime, mais c’était sans compter de la puissance de feu qui n’a laissé aucune chance à ces Cloud9 de remporter le 30ième round de la map, avec uniquement Skadoodle qui prit le kill sur dupreeh, avant de brûler sur la molotov de son adversaire nouvellement mort. Ainsi, la première map se termina en 16 ) 14 en faveur de l’équipe de Finn ‘karrigan’ Andersen.

La deuxième et dernière map de la compétition fut un stomp, ni plus, ni moins. Mirage, map pick par les TSM, commença sur un massacre indescriptible de l’équipe de Sean ‘seang@res’ Gares. Après le gunround perfect des danois, le forcebuy américain ne passa pas ni au 2ième, ni au 3ième round. Les achats, les écos, les forcebuy des Cloud9 s’écrasaient automatiquement face à la défense sans faille des TSM et ce n’est qu’au 14ième round que les américains entrèrent finalement au scoreboard, pour terminer le side en 13 à 2. Le gunround était primordial, essentiel, vital pour l’équipe de Sean ‘seang@res’ Gares… et il fut perdu. Sans rien pouvoir faire, ils virent leurs espoirs de comeback fondrent comme glace au soleil, et le massacre se termina rapidement en 16 à 2, sacrant les Team Solomid vainqueur de cette Dreamhack Valencia 2015.

1437230874.2317

Victoire de la Team Solomid ( source : hltv.org )

Conclusion

Si la victoire de la Team Solomid semblait logique, et presque attendue, malgré les bons résultats des Natus Vincere, celle en 2 0 des Cloud9 sur les Fnatic est clairement beaucoup plus intéressante. Les suédois se sont fait battre à plate couture sur leur propre map, une de leurs maps fortes, et malgré l’overtime sur Train, on sentait ces Cloud9 particulièrement chauds face à l’équipe de Christopher ‘GeT_RiGhT’ Alesund. On le sentait aussi bien sur leur première map face aux Team Solomid, et ce n’est que sur Mirage que les européens ont une fois de plus assis leur réputation d’éternels gagnants face aux équipes nord américaines. Nous le disions déjà quelques articles auparavant, que les américains atteignaient enfin le niveau de l’Europe, et nous pouvons le voir ici même encore une fois. Cela promet de belles rencontres intercontinentales durant les prochains événements.

Bravo à la Team Solomid pour avoir remporté cette Dreamhack Valencia 2015, avec rappelons le, 40 000$ pour eux, et bravo tout autant à l’équipe Cloud9, « les éternels second », pour leur titre de vice champion, qui ramènent ainsi 20 000$ chez eux. Bravo aussi à Natus Vincere et à Fnatic pour s’être bien battus durant ces demis finales, qui repartent eux avec 10 000$.

Baron Ryikko

Coverage complet  DreamHack Valencia 2015

DH Valencia 2015  Jour-1   –   DH Valencia 2015  Jour-2   – DH Valencia 2015  Jour-3

Laisser un commentaire

  • All streams are currently offline.

Commentaires récents Forum