Menu

Dreamhack Valencia 2015 – Jour 2

valencia 2015

Dreamhack Jour 2

Hier, durant le premier jour, Team Solomid et Cloud9 se sont qualifiés pour les demi-finales de la Dreamhack Valencia 2015. Quatre Bo3 ont eu lieu aujourd’hui entre les six autres équipes pour qu’il n’en reste plus que deux. Qui donc entre Team Kinguin, Virtus Pro et Natus Vincere passera ? Et entre Team Liquid, Ninja in Pyjamas et Fnatic ? Contrairement annoncé hier, une surprise a eu lieu dans la poule A…

Team Kinguin vs Virtus Pro ( 17 / 21 – 16 / 12 – 16 / 0 )

Premier match du looser bracket, du coté de la poule A, les polonais partaient favoris pour aller rencontrer Na’Vi. La première map, Train, pick des VP, fut gagnée difficilement. Commençant en CT, ils perdirent les trois premiers rounds, remportés de manière assez propre par les Kinguin. Ces derniers cependant échouèrent à mettre le premier round armé et se firent rapidement égaliser au scoreboard. Sans laisser l’équipe de Filip « Neo » Kubski prendre l’avantage, ils purent prendre un court avantage de un round, avant de se finir par être égalisés en 5 à 5. Les polonais s’envolèrent alors en 8 à 5, pour finir en 9 à 6 au changement de side. Ce fut ainsi une bonne première demi map pour les internationaux. Ces derniers gagnèrent alors les cinq premiers rounds du second side, ne laissant aucune chance aux VP. Après s’être fait remonté ensuite, et même dépassé en 12 à 11, les Kinguin ne purent empêcher le draw d’être assuré, en 15 à 13. S’ils purent prendre le 29ième round, rien ne laissait penser que rain allait sauver ce deuxième side, grâce à un 1v4 fantastique du joueur. Mais malgré ce sauvetage in extremis, Train dut être concédée aux polonais après un overtime en mr5 dominé en 6 à 2 par les Virtus Pro. Ainsi, la première map était finie.

1vs4 de la part de rain ( source : hltv.org )

Tout semblait porter chance aux polonais. La deuxième map, Dust 2, aurait pu être gagnée elle aussi, mais c’est alors que les Kinguin ont montré leur force de frappe. Malgré un premier side en demi teinte de ce dernier, en 8 à 7, alors qu’ils étaient CT, leur side T fut impressionnant. Ce premier side n’a pas permis ni à l’une ni à l’autre des équipes de monter une bonne économie, et c’est ainsi que les rounds se sont enchaîné les uns les autres du côté des deux équipes. Gunround suivi logiquement des deux suivants gagnés par les polonais, égalisation immédiate sans prendre l’avantage des internationaux, prise d’avantage par les T qui gagnent le premier side, et remontée inespérée des CT, voilà le résumé du premier side. Durant le deuxième, les nouveaux T prennent le gunround, mais perdent en forcebuyfist le troisième. Ils se font ensuite égaliser et dépasser, mais réussissent en suivant à regagner leur avantage jusqu’à un 12 à 13 en leur faveur. C’est alors que les polonais, en CT, ne firent plus rien. Les Kinguins se sont énervés, et ont fini la map en 16 à 12.

Troisième et ultime map, Cache fut un no match, un stomp, un massacre. Les Virtus Pro n’ont juste pas joué et ont donc été obligé d’abandonner cette map, ce match et leur place dans cette finale. Commencant en CT, les Kinguin ont posé un mur de chine, empêchant les polonais de croire en une possible victoire. Et le deuxième side fut rapide, joué sur le gunround remporté facilement par les internationaux. On peut cependant applaudir le quadrakill de Scream sur le site bombe B, que l’on peut voir dans la vidéo suivante.

Quadrakill de Scream ( source : hltv.org )

Victoire, donc, des Kinguins, qui purent partir jouer face aux Natus Vincere, et les Virtus Pro repartirent chez eux, avec seulement 6000$.

Ninja in Pyjamas vs Team Liquid ( 16 / 6 – 16 / 10 )

Deuxième match de la journée, les Team Liquid n’avaient que peu de chance de s’en sortir, et le savaient. On peut critiquer les Ninja de baisser en qualité, ils n’en restent pas moins une équipe forte européenne. Et ils l’ont montré. Sur la première map, Dust2, pick des suédois, ces derniers ont commencé par écraser les américains, en étant CT. Ils gagnèrent les cinq premiers rounds et ne furent arrêté que pour un petit round avant de repartir pour un 9 à 1, avant que les Liquid ne réussissent à réagir. Mais il était trop tard, et le side se termina de manière écrasante sur un 11 à 4. On peut cependant applaudir la performance de Jonathan ‘EliGE’ Jablonowski au round 8 avec un excellent quadrakill au p250 et à l’AWP, avant de se faire abattre et ainsi donner le round aux CT. Le deuxième side ne fut pas plus fameux. Malgré un gunround remporté grâce au quadrakill de Nick ‘nitr0’ Cannella, le forcebuy passa du coté des NiP et ce ne fut que lorsque les draw était assuré que les américains mirent leur 6ième et dernier round, pour l’honneur, avant de tomber sous les balles suédoises.

La deuxième map, Cache, a commencé de la même manière. Le side CT des suédois fut au niveau du scoreboard le même que la map d’avant, avec un 11 à 4 encore une fois. Pourtant, les américains commençaient bien, malgré la défaite des trois premiers rounds. En effet, les trois suivant furent en leur faveur. Mais à ce moment là, les suédois ont décidé de ne pas leur laisser d’espoir. Ils gagnèrent tous les rounds suivants, ne leur laissant que remporter le 10ième. Ainsi, peu d’espoir pouvait encore être dans la tête des Liquid, alors que le gunround fut perdu sur le deuxième side. Durant le deuxième round, très pacifique avec seulement un kill de chaque côté, les suédois remportèrent leur 13ième round, se donnant une grosse option sur la victoire. Mais il ne faut pas oublier que nous sommes alors sur la map américaine, et c’est ainsi que l’on peut expliquer leur remontée en 13 à 7 en suivant. Cependant, l’écart du premier side leur fut fatal, et les Ninja gagnèrent leur draw par la suite. Après deux rounds qui n’étaient finalement qu’un baroud d’honneur, la victoire revint aux suédois, qui partirent donc rencontrer leurs compatriotes des Fnatic.

Natus Vincere vs Team Kinguin ( 16 / 9 – 11 / 16 – 16 / 6 )

Le gagnant partait pour la demi-finale contre Team Solomid. Après la superbe victoire des Kinguin sur les Virtus Pro, ils pouvaient déjà rêver à cette place, mais pour cela, il fallait gagner contre Natus Vincere. La première map, Dust 2, pick des Kinguin, leur coûta très cher. Le premier side fut un massacre. Ils commencèrent en CT, mais ne purent pas jouer. En effet, ils ne gagnèrent que trois rounds durant ce side, le 8ième, le 13ième et le 14ième. Les Na’Vi passant alors en side CT, gagnèrent les deux premiers rounds, avant de perdre le premier round armé et commencèrent à se faire remonter. Ils purent cependant, grâce à un triple kill de Guardian à la M4A1S assurer le draw. Ce ne fut plus qu’une question de 4 rounds avant que la victoire ne leur revienne, finnissant cette map en 16 à 9.

La deuxième map, Inferno, pick de l’équipe ukrainienne, ne se passa pas de la même façon. Les Kinguins commencèrent, en T, par contrôler le jeu de ces Na’Vi, en remportant les quatre premiers rounds. Ces derniers réussirent par la suite à remonter, à prendre l’avantage, pour se faire égaliser immédiatement. Mais les ukrainiens étaient lancés et gagnèrent le side difficilement, en 8 à 7. Les Kinguins semblaient bien énervé de leur défaite précédente et voulaient faire payer leurs adversaires. Ils perdirent le gunround, pour mieux enchaîner par la suite avec un forcebuyfist et enchaînèrent alors cinq rounds, s’envolant au scoreboard. Malgré la défaite durant deux rounds, ils écrasèrent les Na’Vi, leurs permettant d’égaliser au niveau des maps.

La troisième et ultime map, Overpass, fut un stomp. Les Natus Vincere commencèrent en T, et commencèrent aussi par gagner le gunround, et les quatre rounds suivants. Ils se firent alors égaliser par la suite, mais pas dépasser, et remportèrent et le side, ne laissant qu’un seul round de plus, l’ultime round des Kinguin dans ce match, au 14ième round. C’est alors que le rouleau compresseur ukrainien se mit en route. Un gunround en perfect, voilà le début de la fin des Kinguin. Après un side très rapide, sans aucun espoir pour les internationaux, les Na’Vi se sont qualifiés pour la demi-finale face aux Team Solomid.

Ninja in Pyjamas vs Fnatic ( 14 / 16 – 14 / 16 )

Dernier match de la journée, et comme la veille, match très attendu. Les deux équipes compatriotes mais adversaires se battaient pour une demi-finale face aux Cloud9. La première map, Train, pick des Ninja, commença mal pour eux, qui étaient T. Ils ne purent entrer au scoreboard qu’au 9ième round après un début du side sans espoir, et réussirent à enchaîner pas moins de cinq rounds, avant de laisser les deux derniers rounds aux CT. L’équipe de Christopher ‘GeT_RiGhT’ Alesund gagna le gunround, cependant ils subirent un forcebuyfist, suivi de des deux rounds dont un perfect. Malgré une remontée à 13 à 7, ils durent leur donner le draw. Mais ils ne se laissèrent pas abattre, et enchaînèrent quatre rounds mais finalement, grâce à un triple kill de flusha, la victoire fut remportée par les Fnatic.

La deuxième map, Mirage, commença plutot bien pour les Ninja. Malgré un forcebuyfist de la part des Fnatic, les NiP enchainèrent les rounds, jusqu’à 5 à 1. Mais il ne faut pas oublier que c’était le pick des Fnatic, et il ne faut pas oublier qui sont ces joueurs. Ils commencèrent à remonter, et enchaînèrent six rounds à la suite, égalisant et dépassant les CT. Ces derniers, cependant, reprirent le contrôle du side et réussirent in extremis à remporter le side en 8 à 7. L’équipe de Markus ‘pronax’ Wallsten perdit le gunround, mais ils forcèrent le buy, remportèrent le round et gagnèrent les quatre rounds suivants. Le scoreboard est alors de 12 à 9. Mais les NiP voulaient gagner, et auraient totalement pu le faire. Ils enchaînèrent les rounds, et tous les espoirs étaient permis pour cette équipe. En effet, à 14 à 12, les Fnatic semblaient désemparés. Mais il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, et ce fut eux qui gagnèrent, en remportant tous les derniers rounds de la map, et arrachant l’espoir d’une victoire du cœur de leurs adversaires suédois. Ces Fnatic partirent donc jouer contre les Cloud9, en demi finale.

Conclusion

Les Kinguin auraient totalement pu, malgré l’avis donné hier, partir en demi finale, et les Ninja in Pyjamas aussi. Cependant, c’est Natus Vincere et Fnatic qui partiront demain concourir pour la finale de la Dreamhack Valencia 2015, contre Team Solomid et Cloud9. Cela promet de beaux matchs.

Cependant, il faut quand même parler de la superbe performance de l’équipe internationale face aux Virtus Pro. Ils ont réussi là où personne ne les attendait, surtout sur Cache avec le stomp en 16 à 0 déjà résumé. Cela promet de belles choses pour cette équipe qui commencent vraiment, visiblement, à trouver de bonnes stratégies, et avec les skills individuels qui la compose, on peut vraiment en attendre beaucoup.

Demain, qui passera en finale, Na’Vi ou TSM ? Fnatic ou Cloud9 ? En tout cas, cela promet une très belle finale.

Baron Ryikko

Coverage complet  DreamHack Valencia 2015

DH Valencia 2015  Jour-1   –   DH Valencia 2015  Jour-2   – DH Valencia 2015  Jour-3

Laisser un commentaire

  • All streams are currently offline.

Commentaires récents Forum